Équipes mobiles d'aide

Elles se déploient chaque semaine (toute l’année) sur les territoires d’Arles et de Salon, et tous les jours sur le territoire marseillais et les communes environnantes.

 

Un chauffeur accompagnant, un travailleur social et un infirmier vont à la rencontre des publics sans-abri.

 

En lien permanent avec les services d’accueil de jour, d’accueil de nuit de ces territoires, avec le SAMU Social de la ville de Marseille, les services sociaux locaux associatifs ou institutionnels, et avec le 115 des Bouches du Rhône, les professionnels soutiennent les publics à la rue, procèdent à une évaluation sanitaire, prodiguent des soins infirmiers, orientent le cas échéant vers les services hospitaliers ou les services sociaux. Ils peuvent fournir à chaque fois que de besoin des vêtements chauds, des boissons chaudes.


Sur les territoires d’Arles et de Salon, il s’agit de maintenir un lien avec les publics sans abri pour leur permettre de faire les premiers pas vers les organisations sociales, médicales, humanitaires. Nous faisons ici encore le constat que l’exclusion ne connaît pas de saison. Eté comme hiver, des personnes en grande vulnérabilité vivent dans la rue. Ce premier lien est parfois le seul régulier pour certaines d’entre elles. Sa régularité prend alors une importance particulière pour les publics rencontrés.

 

Sur le territoire marseillais, l’objectif est de réduire le risque de mortalité dans la rue. L’équipe mobile d’aide intervient sur signalement du public au 115, mais aussi sur ceux émis par les maraudes déjà existantes, les accueils de jour ou les dispositifs d’urgence sociale.